Toutes les aides

Dispositif : Appel à projets Réalité Virtuelle

Objectif(s)

  • Accélérer le déploiement et l'appropriation de technologies permettant de nouveaux usages dans la réalité virtuelle,
  • Améliorer la compétitivité de l'industrie en relation avec le programme régional "Industrie du futur".

Bénéficiaires

Un projet candidat est porté par une ou plusieurs entreprises des Hauts-de-France. Un consortium peut être proposé associant des laboratoires et établissements de recherche ou toutes structures réalisant ou coordonnant des travaux de R&D à caractère technologique ou non technologique.

Forme

Les motivations de l'appel à projets :

  • le déploiement accéléré de technologies permettant de nouveaux usages dans la réalité virtuelle,
  • un champ nouveau dans les usages des technologies dont il faut accélérer l'appropriation,
  • la  création d'emplois nouveaux dans la filière images mais également dans les secteurs utilisateurs de ces nouvelles technologies,
  • créer un focus particulier en région Hauts-de-France qui dispose d'atouts sur cette thématique,
  • développer des outils permettant d'améliorer la compétitivité de l'industrie en relation avec le programme régional "Industrie du futur".

Les projets accompagnés doivent être innovants. Ils doivent intégrer une interaction avec un support physique particulier (smartphone, casque, tablette, vidéoprojecteurs, ...).

Les coûts admissibles des projets sont l'ensemble des dépenses directes concourant au projet :

  • les salaires,
  • les prestations techniques,
  • les coûts des instruments et du matériel utilisés pour le projet,
  • les coûts de la recherche contractuelle, des connaissances et des brevets achetés ou pris sous licence,
  • 10 % des coûts en frais généraux additionnels.

Les dépenses immobilières ne sont pas éligibles.
 
L'intensité de l'aide est calculée par rapport à l'assiette éligible retenue par les services.
 
Les aides publiques octroyées en subvention sont au maximum de :

  • Groupes : 25%,
  • Entreprises de Taille Intermédiaire : 25%,
  • PME (moins de 250 salariés) : 35%,
  • PMI (moins de 50 salariés) : 45%.

Bonification possible de 10% si un ou plusieurs organismes de recherche supportent au moins 10% des coûts admissibles et ont le droit de publier les résultats de leurs propres recherches.

Instruction

Le porteur de projet doit présenter une demande d'aide écrite avant le début des travaux liés au projet (soit le premier engagement juridiquement contraignant de commande d'équipement ou tout autre engagement rendant l'investissement irréversible).

Mise en oeuvre de l'appel à projets :

  • Mise en oeuvre et promotion : Région Hauts-de-France et les agences d'innovation,
  • Comité de suivi et d'analyse des projets : NFID/Agence picarde avec l'appui notamment de Pictanovo,Industrilab, le Pôle de Compétitivité Industries du Commerce /Shopping Innovation Lab, Eurasanté, le cluster e-santé d'Amiens, I-Trans, INOTEP, l'agence régionale de l'Innovation de Picardie BPI France, les services de la Région,
  • Suivi : le  Vice-Président Rénovation urbaine, logement, innovation numérique et sociale Monsieur Guillaume DELBAR, et la Direction des Partenariats Economiques,
  • Décision : Commission permanente de la Région Hauts-de-France,
  • Bilan : en fin d'année 2017, présentation de la liste des Lauréats en Commission Permanente du Conseil Régional Hauts-de-France.

Les thématiques prioritaires :

La mobilité, l'industrie du futur, le commerce, le bâtiment, la ville intelligente, le patrimoine, la formation, le jeu, le serious game et la santé.

Analyse des projets :

  • L'incitativité de l'aide, le projet ne peut avoir commencé avant la réponse à l'appel à projets,
  • Le degré d'innovation du projet,
  • L'impact régional du projet (emploi, dépenses locales, recherche locale, déploiement en Hauts-de-France, ...) ,
  • La capacité financière de l'entreprise à porter le projet jusqu'à son terme,
  • La contribution au développement durable,
  • La participation au développement d'une thématique prioritaire de l'appel à projets,
  • La mise en œuvre d'une interaction entre le champ du virtuel et un support physique,
  • La collaboration effective avec un établissement de recherche régional,
  • La taille de l'entreprise.

Calendrier :

  • Comités d'analyse des projets en mai 2017 et août 2017,
  • Instruction par les services de la Région des dossiers suite à ces comités.

A savoir

Réalité virtuelle ou réalité augmentée ?

Selon Jean Segura, spécialiste de l'imagerie de synthèse et des usages du virtuel, la réalité virtuelle se définit comme "l'ensemble des techniques et systèmes qui procurent à l'homme le sentiment de pénétrer dans des univers synthétiques créés sur internet". La réalité virtuelle donne la possibilité d'effectuer en temps réel un certain nombre d'actions définies par un ou plusieurs programmes  informatiques et d'éprouver un certain nombre de sensations visuelles, auditives ou haptiques.
 
La réalité augmentée combine elle des données contextualisées et le monde réel. Par le biais d'équipements comme les lunettes, tablettes, smartphones ou les casques,  il est affiché en superposition du monde réel des informations avec lesquelles l'utilisateur va pouvoir interagir.
 
La combinaison des deux permet d'imaginer de nouvelles solutions dans la simulation,  la représentation alternative de situations potentielles, d'intégrer dans le monde réel des éléments virtuels et d'interagir avec ces éléments.

Goldman Sachs Research estime que le marché de la réalité virtuelle et augmentée a le potentiel pour s'imposer comme la prochaine révolution  informatique. La réalité virtuelle et augmentée pourrait représenter le futur de l'informatique, et avoir un impact aussi transformateur sur la société que l'avènement du PC ou du smartphone.

Thème

Travailler et entreprendre / Numérique

Une question complémentaire ?

ou rendez-vous dans une antenne régionale