Toutes les aides

Dispositif : Aide à l'emploi de médiateurs culturels pour les salles de cinéma de proximité (MCIN)

Objectif(s)

  • Aider les salles à conquérir de nouveaux publics, notamment les publics jeunes par une politique de partenariats, d'animation et de communication active et diversifiée,
  • Développer et accompagner des actions d'éducation à l'image au sein des salles de cinéma, sur le temps scolaire et hors temps scolaire,
  • Qualifier des pratiques de communication des salles (relation aux médias traditionnels, création d'une communauté, développement de la communication virale et interactive – réseaux sociaux, applications ...),
  • Favoriser les passerelles entre les différentes actions déployées sur les territoires et accompagnées par la Région (services civiques dans les lycées, dispositif PEPS, Lycéens et Apprentis au Cinéma, Talents en cours, accompagnement de la diffusion de la production régionale, festivals ...).

Bénéficiaires

  • Les salles de cinéma de la Région Hauts-de-France de statut public ou privé de 1 à 4 écrans (les demandes portées par un regroupement de salles sont favorisées),
  • Les associations ou fédérations domiciliées en Hauts-de-France développant une activité de circuit de cinéma itinérant,
  • Les groupements d'employeurs ou associations supports dans le cas de postes mutualisés.

Sont exclus du dispositif, les établissements appartenant à un circuit de plus de 50 salles.

Forme

L'aide peut porter sur la création ou la pérennisation d'un poste de médiateur culturel.

Projets éligibles

Les emplois des médiateurs des salles de proximité qui ont la charge de déployer des actions de médiation culturelle touchant plus particulièrement le jeune public par des actions d'éducation à l'image et développant la citoyenneté. Ces médiateurs développent l'animation dans les salles, et des actions de communication, notamment virale sur les réseaux sociaux sur internet. Ils cherchent à développer le public de la salle.
Avec un rôle affirmé d'animateur culturel de territoire, les médiateurs doivent développer leurs actions dans un cadre partenarial, en lien étroit avec les dynamiques territoriales existantes et avec les actions de réseau menées aux niveaux régional, national et international, le cas échéant.

Montant de l'aide

La participation de la Région Hauts-de-France est plafonnée à 30 000 € par an et par salle (35 000€ en cas de poste mutualisé).

Cette aide porte sur les dépenses suivantes :

  • Charges de personnel : prise en charge du coût du poste à hauteur de 75%, plafonnée à 25 000€,
  • Charges liées à la fonction : aide plafonnée à 5 000€ (10 000€ en cas de poste mutualisé entre plusieurs salles).

Les charges liées à la fonction doivent concerner des dépenses relatives à la mise en place d'actions et d'outils favorisant le développement des publics (outils de communication, frais de déplacement, achat de petit matériel...).
En cas de création ou de pérennisation d'un poste à temps partiel, l'aide régionale est proratisée en fonction de la durée de travail effective.

L'aide est limitée à l'emploi d'un médiateur par salle ou circuit.

Instruction

Critères d'appréciation

  • Conformité de la fiche de poste du médiateur avec les attendus du présent dispositif,
  • Existence d'une politique de développement et de qualification des emplois (descriptif de l'effectif salarié et bénévole, le cas échéant, qualification des salariés, actions de formation actions mises en œuvre en vue de la pérennisation de l'emploi...),
  • Projet de développement à 3 ans (qui détaille notamment les actions menées en vue de favoriser le développement des publics, le développement des partenariats, l'inscription dans les dispositifs d'éducation à l'image, l'animation de la salle, l'accueil d'événements, le développement de la communication, les passerelles avec les autres actions existantes...),
  • Moyens (financiers, humains …) alloués à l'animation de la salle et pouvant être mobilisés par le médiateur,
  • Liens tissés avec le dispositif Lycéens et Apprentis au Cinéma et l'opération Volontaires Cinéma et citoyenneté,
  • Propositions relatives au développement de l'utilisation de Flux, avant-programmes pour les salles de cinéma des Hauts-de-France,
  • Nombre et type d'actions prévisionnelles,
  • Outils permettant d'évaluer l'impact de l'action (nouvelles actions menées, nouveaux partenariats, fréquentation...),
  • Implication et mobilisation de la salle dans les dynamiques de réseaux.

Instruction des demandes

L'instruction des dossiers est effectuée selon le schéma suivant :

  • Expertise et instruction des dossiers par la Direction de l'attractivité, en lien le cas échéant avec les représentants du secteur,
  • Examen pour avis par la Commission Rayonnement,
  • Vote de la subvention par la Commission Permanente,
  • Contractualisation et versement de la subvention.

Cette aide n'est pas cumulable avec d'autres aides à l'emploi et notamment l'aide à l'emploi associatif proposé par la Région Hauts-de-France.

 

A savoir

Ce dispositif s'inscrit dans le cadre de la Convention de coopération pour le cinéma et l'image animée conclue entre l'Etat, le CNC et la Région Hauts-de-France pour la période 2017/2019.

Thème

Se distraire et s’aerer / Développement économique et Emploi

Une question complémentaire ?

ou rendez-vous dans une antenne régionale